La technologie constitue aujourd’hui un élément essentiel au développement de la race humaine. L'intelligence artificielle (IA) est l'une de ces technologies qui gagne en popularité. Avec la technologie faisant partie de notre vie quotidienne, l'IA est devenue un sujet de débats et de discussions dans la mesure où certains la considèrent comme une bénédiction, alors que pour d’autre, il s’agit d'un véritable danger qui ébranlera à terme l'humanité.

Des applications d’intelligence artificielle nous facilitent désormais la vie, l’on peut nommer par exemple Siri d’Apple, Cortana de Windows ou encore la fameuse Alexa d’Amazon. Nous n'aurons pas tort de dire que donner de l'énergie aux machines atténuera certains problèmes, mais créera également des destructions en même temps.

Les aubaines de l’IA

Il est important de préciser que l’ensemble des décisions prises par l’intelligence artificielle ne sont basées que sur la logique des algorithmes et des données passées. C'est une réussite, car la résolution de problèmes complexes nécessitant des calculs difficiles peut être effectuée sans aucune marge d'erreur.

De plus, les entreprises opérant dans la tech sont de plus en plus nombreuses à installer l’IA dans le matériel de ses utilisateurs. Parmi ces technologies, l’assistant numérique. Cela aide les entreprises à répondre aux demandes des utilisateurs sans les faire attendre. Ils sont programmés pour apporter la meilleure assistance possible à un utilisateur. Des économies réalisées de plus d’un milliard de dollars pour les GAFA ces 3 dernières années selon le cabinet IDC.

Une intelligence dénuée de faiblesses

Il est dit que faire appel à l’émotion et l’empathie altèrerait la logique dans la prise de décision. L'absence totale d'émotions d'une machine la rend plus efficace car elle est capable de prendre les bonnes décisions en un laps de temps très court.

Le meilleur exemple est son utilisation dans les soins de santé. L'intégration d'outils d'IA dans le secteur de la santé a amélioré l'efficacité des traitements en minimisant le risque de faux diagnostic. Dans ce même contexte, les microbiologistes et chercheurs commenceraient même à intégrer l’IA dans le processus de création de vaccins et de traitements.

Dans le monde de l’océanologie, des machines équipées d'algorithmes prédéfinis peuvent être utilisées. Les scientifiques utiliseraient des machines complexes pour étudier le fond des océans où l’environnement est hostile pour l’humain et la survie est impossible.

L’envers du décor

Lorsqu'elle combine les coûts d'installation, de maintenance et de réparation, l'IA est coûteuse. Ceux qui ont des fonds énormes peuvent le mettre en œuvre, notamment les pays développés et les entreprises imposantes.

Les travailleurs, à l’implémentation de l’intelligence artificielle risquent la perte de leurs emplois. C'est la principale préoccupation des technocrates jusqu'à présent. Il est fort possible que l'intelligence artificielle remplace de nombreux emplois peu qualifiés.

Comme les machines peuvent fonctionner 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 sans interruption, les industries préfèrent investir dans des machines par rapport aux humains. La destruction d’emplois risque d’être le prix à payer dans l’effort de recherche de l’efficacité. Plus encore, les machines auront beau être plus performantes et peut-être même plus intelligentes, elles seront loin d’être plus créatives.

Faut-il avoir peur?

Le premier à avoir tiré la sonnette d’alarme n’est autre que le célèbre physicien Stephen Hawking en 2015. En effet, Stephen Hawking a averti que des machines artificiellement intelligentes pourraient nous "tuer" parce qu'elles seraient trop intelligentes.

"De tels ordinateurs pourraient devenir si compétents qu'ils pourrait signifier la fin de la race humaine. Le vrai risque avec l'IA n'est pas la malveillance mais la compétence" a déclaré le professeur Hawking. "Une IA super intelligente sera extrêmement efficace pour atteindre ses objectifs, et si ces objectifs ne sont pas alignés sur les nôtres, nous serons en difficulté" a-t-il expliqué.

En 2017 que Facebook abandonna une expérience après que deux programmes d’IA semblaient discuter entre eux dans une langue étrange que seuls les robots comprenaient. Soit le même incident survenu aux laboratoires de Google. Une autre étude d'OpenAI a révélé que l'intelligence artificielle pouvait être encouragée à créer un langage, en se rendant plus efficace pour mieux communiquer. Reste à savoir quel est l’essence et l’objet de leurs discussions.

Quant à Elon Musk, dont les entreprises incluent le constructeur de voitures électriques Tesla, il a déclaré dans une interview au New York Times que les tendances actuelles suggèrent que l'IA pourrait dépasser les humains d'ici 2025.

Alors, selon vous, l'IA est-elle une véritable aubaine ou un réel danger?

Retrouvez également sur Gomytech: